Parmi les douze portes qui fortifiaient la ville de Metz au XIIIème siècle, la Porte des Allemands est le  plus important vestige des remparts médiévaux messins de l’époque. L’édifice, situé à l’est de la ville domine le quartier Outre-Seille et enjambant la Seille il jouait le rôle de véritable porte forteresse. Il est encore doté de tours, de créneaux et de mâchicoulis. La porte doit son nom aux Chevaliers de l’ordre Teutonique ou Frères Hospitaliers de Notre-Dame des Allemands.

La ville de Metz en devient propriétaire en 1900 et en transforme une partie en musée. La dernière restauration de 2014 permet au public d’accéder aux deux salles Renaissance, aux tours nord ainsi qu’à la terrasse en aplomb des arcades. Il est encore possible de deviner l’emplacement du pont-levis et l’ouverture pour le passage des herses.