Construit au début du IIème siècle pour alimenter les thermes et les fontaines de Divodorum (Metz), l’aqueduc permettait de transporter sur plus de 22 kms les eaux captées à la « source des bouillons de Gorze », jusqu’à l’actuelle Metz.

Depuis le bassin amont d’Ars-sur-Moselle, l’aqueduc, souterrain devient aérien jusqu’au bassin aval de Jouy-aux-Arches. Le pont-aqueduc long de 1,125 kms traversait la vallée de la Moselle. Il en subsiste encore 7 arches du côté de Ars-sur-Moselle et 16 du côté de Jouy-aux-Arches. L’aqueduc repart en souterrain à partir du bassin romain vers Metz.