Attribuée pendant de nombreuses années au ferronnier Messin Pantz et présentée comme le vestige de l’Exposition universelle qui eut lieu à Metz en 1861, la grande serre du Jardin botanique n’est pas celle que l’on pensait…

Transférée en 1862 à l’extrémité Nord de la promenade du quai St Pierre, la serre de l’exposition universelle disparut dans un incendie en 1875.

Les serres actuelles du jardin botanique ont en fait été construites sous l’annexion, par Wahn, le « Stadtbaurat » ou l’architecte de la ville à cette période. Selon le plan retrouvé datant de janvier 1898, le cartouche indique qu’il s’agit bien de « nouvelles serres » (Neues Gewächshaus).

D’une superficie de 834 m², elles se composent de 6 chapelles proposant des collections tropicales organisées selon divers thématiques : une orangerie, une serre aride, une serre tempérée, une serre dédiée à l’évolution, une autre dédiée aux sous-bois équatoriaux et enfin, une serre actuellement en travaux sur le thème du voyage des plantes.

Galerie photos: